La prime à l’embauche, qui concerne les entreprises de moins de 250 salariés, a été lancée en janvier dernier. Elle permet aux PME qui recrutent en CDI ou en CDD de plus de 6 mois des salariés payés jusqu’à 1,3 fois le Smic (22 877 euros brut par an) de percevoir une prime de 2 000 €. Cette somme, versée en quatre fois, et est renouvelable une fois. Au total, les PME peuvent donc obtenir 4 000 € en cas d’embauche.

Cette mesure avait été accueillie plutôt « fraîchement » par les chefs d’entreprise, plus intéressés par une réforme du Code du Travail. Elle semble néanmoins séduire, puisque depuis son lancement, 84 000 demandes ont été reçues, selon le bilan du gouvernement dévoilé mercredi 16 mars.

Les autres informations notables :
– 3 demandes sur 4 concernent des CDI
– 35 % des bénéficiaires ont moins de 26 ans
– 80 % des entreprises ayant rempli un dossier sur le site embauchepme.gouv.fr ont moins de 50 salariés.

Et vous, pourriez-vous être séduits par cette mesure d’aide à l’emploi ? En avez-vous déjà bénéficié ? Ou pensez-vous recruter via un autre dispositif, par exemple :
– contrat de professionnalisation (pour les moins de 26 ans et pour les seniors)
– contrat unique d’insertion
– contrat d’avenir

De manière générale, considérez-vous que ces mesures gouvernementales sont incitatives, ou vous laissez-vous uniquement guider par le contexte de votre entreprise (carnet de commandes plein, remplacement d’un collaborateur démissionnaire ou partant à la retraite,…) pour recruter ?

Pour plus d’informations sur les différents dispositifs d’aide à l’embauche en vigueur en 2016, vous pouvez consulter ce dossier.

Leave a Reply

Your email address will not be published.